Colloque Justice,
Paix et Réconciliation
21 au 29 janvier 2011


Le mot du directeur de projet

16 novembre 2010, par Jean-Claude Girondin
 

Colloque " Justice, Paix et Réconciliation " : Qu'est-ce ?


Le colloque " Justice, Paix et Réconciliation " cherche à inspirer ceux qui aspirent à la construction d'une autre Guadeloupe.
L'objectif principal de ce projet voulu fédérateur et concernant plusieurs domaines est d'apporter une modeste contribution à la transformation sociale et morale ou spirituelle de notre pays à côté de tous ceux, hommes et femmes de bonne volonté de tous horizons qui luttent avec la certitude qu'une autre Guadeloupe est possible.

Une initiative pertinente et actuelle

Les conflits socio-économiques et sociopolitiques qu'a connus l'archipel en 2009 nous montrent que nous ne pouvons nous soustraire à aucun des impératifs auxquels MLK s'est soumis. En effet, les maux contre lesquels celui-ci a lutté : la pauvreté, la violence et le racisme existent aussi en Guadeloupe. Le plus gros problème à régler au sein de notre société reste un problème de justice. Or " il n'y a pas de paix sans justice et de justice sans paix répétait " Martin Luther King en écho à une parole millénaire " La justice et la paix s'embrassent (Psaume 84, 11). Comment donc régler ce problème de violence et d'injustices qui se pose dans la société guadeloupéenne ?

Pourquoi un tel thème ?

MLK avait déjà sa réponse à cette question cruciale : les valeurs de Justice, de Paix, de Réconciliation, de Pardon et d'Amour qu'il mettait en avant sont toujours pertinentes, universelles et universalisables. Elles peuvent inspirer les individus comme la société tout entière. Elles contribueront à réformer nos voies et nos sociétés trop en proie aux injustices et aux violences dans toutes leurs formes.
Comme organisateur du projet Justice, Paix et Réconciliation " pour une autre Guadeloupe, nous croyons qu'aucune société ne peut être transformée économiquement et socialement au détriment d'une vision du monde fondée sur des valeurs morales et spirituelles qui la portent. Il est noble de mettre en valeur la vie et le message de King en espérant que nos concitoyens et nos leaders s'en inspireront.

La Force d'Aimer

Nous avons la conviction que la découverte des valeurs - résumées en une phrase : " La force d'Aimer " - qui ont animé la vie les combats de l'apôtre de la non-violence peuvent aider les fils et filles de Karukéra à bâtir un meilleur vivre ensemble. " La race humaine doit sortir des conflits en rejetant la vengeance, l'agression et l'esprit de revanche. Le moyen d'en sortir est l'amour " [King]. Par conséquent, nous devons œuvrer pour une autre Guadeloupe, une communauté plus juste, plus pacifiée et fraternelle, plus siwomyel.

Une société où avec " nos coutelas nous forgerons des pioches. De nos couteaux, nous ferons des houes " (Esaïe 2, 4). Une communauté bien-aimée, où il n'y aura plus de ressentiments liés au passé entre les groupes ethniques qui fondent l'histoire de ce pays.

Les îliens quels qu'ils soient, gagneraient à connaître les valeurs humanistes chrétiennes qui ont guidé les pas du leader afro-américain et de ses collaborateurs dans leur longue marche pour la justice, l'égalité et la dignité des Noirs américains.

Il ne s'agit pas seulement d'honorer la mémoire de Martin Luther King, mais de grandir en humanité et en spiritualité avec lui, de l'imiter en défendant les droits fondamentaux et inaliénables de l'être humain, " créé à l'image de Dieu " comme il ne cessait d'affirmer. Car le respect de ces droits représente le meilleur de ce qui est en nous. Lorsque nous les défendons, nous redonnons vie au rêve de King.

Une mission inachevée, et des rêves irréalisés, à laquelle chacun de nous peut apporter son concours. À l'heure de la mondialisation de l'économie, de la circulation des biens et des personnes qui creusent des inégalités et génèrent des injustices, il est d'autant plus nécessaire de défendre la justice et l'équité et s'engager comme artisan de paix et de réconciliation.

Ces valeurs manifestent un potentiel, ouvrent un horizon, portent une promesse. A chacun d'en tirer les enseignements pour agrandir son âme et élargir l'espace de sa tente. Nous y voyons un appel, une vision, un rêve pour sortir de la désespérance.



Jean-Claude Girondin
Docteur en Sociologie
Directeur du projet

Visitez aussi les sites :


Jean-Claude Girondin


Le directeur de projet